44 ans plus tard, on retrouve Brice, le petit Varois passé par la Fan School : “C’était de la pure innocence”

QQue fait ton père comme travail ? Et toi, qu’est-ce que tu veux faire comme gros boulot ?” ou “Et ta maman, quelle bonne cuisine fait-elle ?”

Depuis plusieurs décennies, les dimanches après-midi, les Français assis devant leur télévision suivent un télécrochet présenté par un certain Jacques Martin. Ce dernier se livre à un exercice de questions-réponses avec de très jeunes interprètes. Entre 1977, date de la première diffusion, et 1998, ces petits artistes en herbe sont venus chanter la chanson à “l’Ecole des Fans”, sur la scène du Théâtre de l’Empire à Paris, devant une personnalité de la variété française. , et des millions de téléspectateurs.

Ce 18 juin 1978, c’est le visage du petit Brice, 4 ans, arrivé tout droit “du quartier de Varrayon à Trans-en-Provence” dans le Var, qui s’affiche sur les écrans.

L’homme, cheveux châtains et pommettes saillantes, répond aux questions de l’animateur avec l’accent (avoué) chantant… Provençal !

De quoi immédiatement déclencher les rires du public présent dans la célèbre salle parisienne. Un moment de fraîcheur et d’insouciance qui vient de resurgir à l’improviste, dans une vidéo publiée pour la première fois par l’Institut national de l’audiovisuel (INA), et partagées sur les réseaux sociaux.

Un appel lancé pour retrouver le petit “Brice”

Devenu viral, le document attise la curiosité des internautes en Dracénie qui font appel pour retrouver le petit Brice “qui vient du sud”le même qui vante à la France entière, les mérites des spécialités provençales préparées par sa mère : “Ce serait bien de retrouver ce petit garçon” ou “Mais qu’il est beau ce pitchoun !” (petit en provençal), “Je suis de Trans et on n’était pas au courant qu’on avait côtoyé une star, à part les ovnis”(par le passé, et selon certains témoignages, ce dernier aurait, en effet, effectué une rapide visite dans la commune.)

Mais chassé des OVNIS, c’est le nom de Brice de Trans (et non de Nice) qui apparaît sur la toile. Et Var-matin l’a trouvé !

Le petit Brice, 48 ans, est devenu infirmier libéral

A 48 ans, le jeune Varois qui voulait devenir militaire et “seulement rêvé de monter dans un hélicoptère” vit toujours en Dracénie. Il est devenu infirmier libéral. Marié et père de Lison, douze ans, Brice Brémond est également conseiller municipal dans sa commune de Trans-en-Provence. Et malgré un emploi du temps chargé, il accepte volontiers de rouvrir l’album des souvenirs conservés par ses parents, toujours à ses côtés : « La vidéo a déjà eu plus de 150 000 vues… C’est incroyable ! il se demande.

Il se souvient: “J’avais tout juste 4 ans, à l’époque je chantais régulièrement, tout comme ma mère. Pour la petite histoire, ma marraine vivait à Avignon et connaissait la famille de Mireille Mathieu, c’est par ce biais que je suis arrivée dans la capitale accompagnée de mon Parents”. Mais surprise, le jour de son apparition à la télévision, l’invitée du jour n’est autre que Mireille du Petit Conservatoire de la chanson. Quoi qu’il en soit, l’imperturbable bambin répond aux questions taquines de l’animatrice et interprète la pièce Couchés dans le foin… de Mireille.

“J’ai travaillé pour perdre mon accent”

“Je me souviens de très peu de choses, j’étais trop jeune, heureusement que les photos sont là. Le cousin de mon père a filmé ce moment et un ami a fait des captures d’écran de la télé”, poursuit Brice. Mais les années passent et la période critique de l’adolescence s’installe : “Je ne voulais plus trop entendre parler de tout ça, j’ai même travaillé pour perdre mon accent prononcé, aujourd’hui je le regrette.” S’il l’a un peu perdu, il n’a en revanche pas beaucoup changé et a gardé son “bouille” enfantine et ses yeux rieurs.

Lorsqu’en septembre 2007 Jacques Martin s’envole vers d’autres cieux, une rubrique spéciale lui est consacrée dans Paris-Match: “J’ai acheté le magazine sur les conseils de mon coiffeur. De toutes les photos publiées, la seule qui représentait “L’école des fans” était celle où j’apparaissais à ses côtés. C’était vraiment étrange !” s’exclame le Transien.

La photo de son passage refait surface dans Paris Match au moment du décès de l’animateur. Photo C.Cz.

“Si c’était à refaire, je le referais sans problème !”

Ce document et un album photo souvenir constituent aujourd’hui un précieux trésor pour Brice, qui affirme que, “Si c’était à refaire, je le referais sans problème !”

Sur les émissions de télé-réalité actuelles, le constat est clair : “Maintenant il y a toujours un intérêt, un aspect financier qui est essentiel, à l’époque c’était de la pure innocence, et puis il n’y avait que trois chaînes”. Et pour conclure sur la publication de la vidéo : “Ça me fait sourire, c’est marrant que ça sorte en pleine période électorale, les Français ont besoin de futilités, leur quotidien est très lourd en ce moment”conclut celui qui ne chante plus que pour ses patients.

Brice a interprété le titre “Couched in the hay” de Mireille du Petit Conservatoire de la chanson. Photo C.Cz.

“Souvenirs avec Mireille… Et C.Jérôme”

En 1978, après sa prestation devant l’auteur-compositeur-interprète Mireille sur la scène du Théâtre de l’Empire, le petit Varois a droit aux honneurs de la presse locale. Il est reconnu un peu partout sur le territoire et certains iront même jusqu’à lui faire des cadeaux : “Je me souviens qu’avec mon papa, un samedi matin, nous nous promenions dans le village de Trans pour aller prendre un café et en passant devant la fromagerie, une dame m’a demandé si j’étais le petit garçon qui avait passé à la télé, Je le lui ai confirmé, et elle nous a offert un morceau de fromage… Le problème, c’est qu’à l’époque, je n’aimais pas ça !” [Rires] Aujourd’hui, je goûte un peu, je fais des efforts”.

Un an plus tard, Brice participe à un crochet radio à la foire d’Avignon. Cette fois, la jeune chanteuse se produira aux côtés de l’artiste C. Jérôme, interprète de titres tels que Kiss Me ou Et tu danses avec lui. Une deuxième expérience enrichissante, mais pas suffisante pour créer une vocation durable dans le monde musical pour le petit garçon. Sans regrets.

Leave a Reply

Your email address will not be published.