Epic Games x LEGO, miHoYo

Si dans notre quotidien, ce sont toujours les mêmes mots qui reviennent “guerre”, “élections”, dans l’industrie du jeu vidéo, certains termes reviennent aussi très souvent et suscitent souvent des interrogations voire des polémiques. Les NFT et le métaverse sont devenus des éléments tellement importants que les entreprises font la course pour le meilleur ou pour le pire (Ubisoft Quartz, par exemple…). Epic Games avait également levé un milliard de dollars grâce à un investissement de Sony pour construire le Metaverse. Cela semble devenir un peu plus concret chaque jour pour l’éditeur de Fortnite qui annonce un partenariat à long terme avec le groupe LEGO.

Cette association a pour but de a trouvé un métavers « pour les enfants » afin de proposer une expérience numérique immersive « familiale » pour que les enfants expriment toute leur créativité. Ce partenariat vient peser dans la balance puisqu’entre elles, les entreprises ont construit des univers sacrés. En effet, Epic Games avec Fortnite continue de développer des événements comme des concerts ou des collaborations fortes avec des célébrités et d’autres licences du paysage vidéoludique comme League of Legends.

Quant à LEGO, ce géant de l’expérience ludique dans le domaine des loisirs familiaux ne doit pas être sous-estimé. On connaît tous les fameuses petites briques que l’on retrouve aussi avec de nombreuses licences comme Lego Super Mario et Lego Star Wars pour n’en citer que quelques-unes. La société a également une présence solide dans le monde du jeu avec des collaborations avec des licences qui font partie de la pop-culture comme, récemment, Lego Star Wars : The Skywalker Saga, Lego Harry Potter et bien d’autres. De plus, il faut garder à l’esprit que d’un point de vue commercial, un monde virtuel est plus facile à maîtriser que l’expérience réelle, notamment au niveau de la collecte de données qui n’est pas négligeable pour analyser les habitudes. et les envies des plus jeunes.

Lego
Un univers virtuel cubique, du déjà-vu ?

Pour ce projet, les deux sociétés ont convenu que ce le métaverse devrait être un endroit sûr en posant notamment ces trois principes fondamentaux :

  • Protéger le droit des enfants à jouer en toute sécurité
  • Protégez la vie privée des enfants en donnant la priorité à leur intérêt supérieur
  • Offrez aux enfants et aux parents des outils pour contrôler leur expérience numérique

Et Niels B. ChristiansenLe PDG du groupe LEGO estime qu’il y a ” énorme potentiel pour que les enfants développent des compétences telles que la créativité, la collaboration et la communication grâce à cette expérience numérique, on peut encore élever une réflexion autour des dérives que cet espace peut engendrer. Hélas, nous ne vivons pas dans le monde des Bisounours, et des individus malveillants pourraient s’emparer de ce nouvel espace et perpétrer ce que nous savons déjà. Il sera donc intéressant de voir quelles actions les deux entreprises mettront en place pour garantir un environnement sain et sécuritaire.

Ces actions peuvent notamment passer par la jeune société SuperAwesome rachetée en 2020 par Epic Games et qui est spécialisée dans les plateformes qui touchent les plus jeunes et cela passe aussi par la publicité ciblée.

L’affaire reste à suivre, mais une chose est sûre, nous n’avons pas fini d’apprendre que les grandes entreprises se penchent sur le métaverse où chacun pourrait mettre en place sa propre politique, notamment en matière de liberté d’expression et de liberté de création. C’est notamment le cas de miHoYo, le chinois derrière Genshin Impact, qui souhaite proposer un lieu virtuel immersif autour de l’écosystème miHoYo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.