GM et Honda vont fabriquer des modèles “abordables”

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) et son homologue japonais Honda ont annoncé mardi dernier qu’ils développeraient conjointement une nouvelle gamme de véhicules électriques à prix “abordables”, dont la production est censée débuter en 2027. Les millions de modèles prévus, qui comprendra notamment des SUV compacts, sera équipé de batteries électriques Ultium développées par GM.

“GM et Honda partageront leurs meilleures technologies, conceptions et stratégies de production pour fournir des véhicules électriques à des prix abordables et souhaitables dans le monde entier, y compris sur nos marchés clés d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud et de Chine”, a déclaré Mary Barra, PDG de GM, dans un communiqué. Le patron Toshihiro Mibe a pour sa part dit espérer que ce projet entraînerait “une augmentation considérable des ventes de véhicules électriques”.

Bien qu’ils représentent un secteur très prisé par les grands constructeurs, les véhicules électriques ne représentent actuellement qu’un faible pourcentage des ventes totales de voitures dans le monde. Les deux sociétés n’ont pas précisé combien coûteraient les nouveaux modèles, mais le vice-président exécutif de GM, Doug Parks, a déclaré que la fourchette de prix serait inférieure à celle du Chevrolet Equinox EV, prévu pour l’automne 2023 à un prix d’entrée de 30 000 $.

Honda et GM ont également indiqué qu’ils discutaient de futurs partenariats autour des technologies de batteries électriques “pour réduire davantage le coût de l’électrification”. Les deux constructeurs collaborent sur divers projets depuis plusieurs années, notamment autour de la société de véhicules autonomes Cruise, dont GM détient la majorité des parts et dans laquelle Honda a investi. Ils avaient annoncé en septembre 2020 un accord préliminaire pour une alliance stratégique en Amérique du Nord afin de partager les plates-formes de véhicules et les coûts de développement.

Près de 128 000 véhicules

Par ailleurs, le géant américain de la voiture électrique Tesla “va rappeler” près de 128.000 véhicules en Chine en raison d’une panne pouvant entraîner des collisions, a annoncé le régulateur du marché chinois (SAMR), après plusieurs polémiques visant la marque.

L’année dernière, au Salon de l’auto de Shanghai, une cliente en colère contre les freins prétendument défectueux de sa Tesla a fait la une des journaux en Chine, tandis qu’en France, un taxi électrique Tesla a été mis en cause après un accident mortel. Les voitures rappelées en Chine présentent un “petit défaut de fabrication” dans un composant de l’onduleur, qui ajuste le courant à la batterie et au moteur électrique, a indiqué le SAMR. “Dans les cas extrêmes, cela augmente le risque d’accident et peut constituer un danger”, a-t-il déclaré dans un communiqué publié jeudi dernier. Le rappel concerne les Model 3 produites entre 2019 et 2022.

Tesla a fait face à de nombreuses plaintes sur les réseaux sociaux en Chine ces derniers mois pour de prétendus problèmes de qualité et de service. En décembre 2021, Tesla avait déjà rappelé près de 200 000 véhicules en Chine pour un défaut dans les coffres.

Source : AFP

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) et son homologue japonais Honda ont annoncé mardi dernier qu’ils développeraient conjointement une nouvelle gamme de véhicules électriques à prix “abordables”, dont la production est censée débuter en 2027. Les millions de modèles prévus, qui comprendra notamment des SUV compacts, sera équipé de…

Leave a Reply

Your email address will not be published.