Hatem Ben Arfa au LOSC, ça ressemble à quoi ?

Quelle est la prochaine après cette annonce

Où est Hatem Ben Arfa ? Deux mois et demi après sa signature jusqu’à la fin de saison au LOSC, le milieu offensif avait quelques arguments à faire valoir pour être le bon choix pour le mercato. “Remplaçant” numérique de Yusuf Yazici, prêté au CSKA Moscou avec option d’achat, il a signé gratuitement pour environ 70 000 € par mois et est venu pimenter cette seconde partie d’exercice qui ressemblait à un come-back. Il y a bien eu cette double confrontation face à Chelsea en huitième de finale de Ligue des champions mais aussi pour redresser la situation du club, alors 8e de Ligue 1, à 5 points du podium.

En plus de cela, le joueur semblait être en bonne forme physique malgré plus de six mois d’arrêt de travail. « C’est un club qui est très ambitieux, qui a de très bons joueurs, qui a vraiment un projet. C’est très excitant de pouvoir participer à ce projet, c’est pourquoi je suis venu.”, a-t-il expliqué lors de sa conférence de presse de rentrée. Sauf que 8 matches toutes compétitions plus tard, le bilan est plutôt mitigé, alors que paradoxalement, le LOSC a redressé ses résultats.

Flashs rares

Depuis son arrivée, Ben Arfa s’est fait plutôt discret sur le terrain. Il y a quelques éclairs, une belle entame contre Brest où il a failli marquer pour son retour en Ligue 1 (défaite 2-0), une passe décisive (sa seule depuis son arrivée dans le Nord) contre le PSG après un festival devant Mbappé et Di Maria (défaite 5-1), mais c’est à peu près tout. Parfois préféré à Yilmaz en tant que deuxième attaquant aux côtés de David, il a ensuite un peu reculé pour jouer un rôle de milieu offensif en soutien du Canadien.

Il faut croire qu’il a eu du mal à convaincre son entraîneur. Après trois titularisations de suite (deux succès et un nul), il n’est pas sorti du banc lors du dernier match face à Nantes (victoire 1-0). Ce n’était même pas une question de fatigue puisqu’il avait été titularisé deux fois comme remplaçant face à Chelsea, n’ayant disputé que 22 minutes sur l’ensemble de cette double confrontation. De plus, la magie de l’international français (15 sélections, 2 buts) aurait fait du bien face aux Anglais, tant les Dogues manquaient de créativité.

Ben Arfa ne parvient pas à corriger les problèmes offensifs du LOSC

« Nous avons retrouvé une certaine solidité défensive, mais nous devons aussi être un peu plus créatifs à domicile.notait Gourvennec il y a trois semaines. Il faut, en même temps, mettre plus de ballon dans la surface, et mettre plus de mondes dans les derniers mètres pour impacter l’adversaire et lui mettre la pression à domicile. Nous l’avons fait parfois, mais pas toujours ». Malgré une 6ème place au classement et une série de 6 matches sans défaite en L1, les problèmes offensifs du LOSC sont récurrents depuis le début de saison (38 buts marqués en 29 matches) et ce n’est pas l’arrivée de Ben Arfa qui a résolu le problème.

Comme Burak Yilmaz et Jonathan David, les deux attaquants attirés par le club nordiste qui peinent à trouver le chemin des filets (1 but chacun en 2022), l’ancien Niçois ou encore Parisien aujourd’hui âgé de 35 ans a du mal face au but. Selon choisiril en est même à 16 titularisations de suite sans marquer en championnat, le dernier but remontant à décembre 2020 avec les Girondins de Bordeaux. Et si l’arrivée de son ancien club au stade Pierre-Mauroy ce samedi (coup d’envoi à 19h)pire défense de Ligue 1, était-ce le bon moment pour mettre un terme à cette mauvaise série ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.