Laboratoire de test de XIAOMI Redmi Note 11

Notre test détaillé

Chez Xiaomi, la série Redmi Note est synonyme de succès commercial. Un peu moins d’un an après le lancement du Redmi Note 10, voici le Redmi Note 11 qui reprend les mêmes recettes. Il passe sous la barre des 200 € avec de nombreux arguments : écran OLED 90 HZ, quatre caméras, une grosse batterie de 5 000 mAh… Il est proposé en deux configurations de mémoire : 4/64 Go, comme notre exemplaire de test, et 4/128 Go pour cinquante. euros de plus. Trois coloris sont au catalogue : bleu ciel, bleu foncé et gris anthracite.

Xiaomi Redmi Note 11
©L’Éclaireur Fnac

Design, ergonomie et interface

Si vous avez déjà tenu un Redmi Note 10 entre vos mains, vous serez en terrain connu avec cette nouvelle génération. Il reprend les proportions de son aîné, ce qui est logique étant donné que la diagonale de l’écran reste identique, à savoir 6,43 pouces. A noter toutefois que Xiaomi a réussi à réduire très légèrement les dimensions du smartphone, mais ce n’est que de quelques dixièmes de millimètre, pas assez pour que ce soit vraiment perceptible. Le poids ne change pas (179 g).

Xiaomi Redmi Note 11
©L’Éclaireur Fnac

La face avant du Redmi Note 11 est plutôt classique, avec un taux d’occupation de l’écran de 84,5 % et une caméra frontale en poinçon central. La partie arrière est dans l’air du temps avec un bloc photo en surpoids, même si le nombre d’appareils photo ne change pas, avec quatre modules. Il dépasse légèrement de la coque, qui est conçue dans un plastique de qualité dont la finition mate n’est pas trop sensible aux traces de doigts. Ne rêvez pas cependant, ils finiront par apparaître !

La prise en main est plutôt bonne, le Redmi Note 11 apparaissant presque aujourd’hui comme un “petit” smartphone. Ses flancs sont agréables au toucher et les designers de la marque ont bien travaillé pour les faire paraître plus fins qu’ils ne le sont en réalité. Si le bouton d’alimentation tombe bien sous le pouce ou l’index, que l’on soit droitier ou gaucher, les touches de réglage du volume sont un peu hautes. Le lecteur d’empreintes digitales intégré au bouton principal fonctionne très bien.

Xiaomi Redmi Note 11
©L’Éclaireur Fnac

Xiaomi a fait le choix de conserver une prise casque sur la tranche supérieure du Redmi Note 11, qui accueille également une fenêtre infrarouge utilisable notamment par les applications de télécommande universelle. En revanche, la prise USB-C prend généralement place. La qualité de construction est très bonne, avec des pièces parfaitement ajustées. Le smartphone répond à la norme IP53 : il peut donc résister à la poussière et à la pluie.

Xiaomi Redmi Note 11
©L’Éclaireur Fnac

Concernant l’aspect logiciel, nous sommes face à un duo composé d’Android 11 et de la surcouche maison MIUI 13. On retrouve les points forts des interfaces de la marque avec une esthétique soignée, une bonne optimisation et quelques petits plus qui viennent améliorer l’expérience par rapport à un pur Android.

Xiaomi Redmi Note 11
©L’Éclaireur Fnac

On retrouve également quelques failles, comme les noms tronqués de certaines fonctions et la présence de nombreuses applications et publicités préinstallées. Le problème avec les premiers est l’espace qu’ils occupent sur un smartphone avec seulement 64 Go de mémoire interne. Sur notre exemplaire, il n’y a que 28 Go disponibles. Bien sûr, rien ne vous empêche de supprimer les applications préinstallées que vous ne souhaitez pas utiliser et d’enregistrer vos photos et vidéos sur une carte mémoire.

Xiaomi Redmi Note 11
Voici quelques-unes des applications préinstallées.©L’Éclaireur Fnac

filtrer

Définition de l’écran

1080 x 2400

Densité d’écran

409 PPP

Contraste et progressivité

Rapport de contraste (:5)

517 :5

Perte de lumière à 30° (en %)

30 %

Perte de lumière à 45° (en %)

58 %

L’affichage était souvent l’une des principales différences entre les smartphones d’entrée de gamme ou de milieu de gamme et les modèles beaucoup plus chers. Force est de constater que l’écart se referme, comme le montre le Xiaomi Redmi Note 11. Il repose sur une dalle AMOLED proposant une définition Full HD+, ici 1080×2400 pixels, ce qui correspond donc à une densité de 409 ppp. Les qualités intrinsèques d’AMOLED sont là, par exemple avec des noirs parfaits, puisqu’ils correspondent simplement à un pixel éteint.

Xiaomi Redmi Note 11
©L’Éclaireur Fnac

A l’usage, nous avons pu utiliser le smartphone en extérieur sans difficulté. La nouvelle génération progresse au niveau du taux de rafraîchissement qui peut désormais atteindre 90 Hz. MIUI 13 ne propose pas de mode automatique : ce sera donc à l’utilisateur de choisir entre 60 et 90 Hz. Nos sondes ont mis en lumière un excellent contraste de 517:5 et une progressivité au diapason. Ils mettent également en avant une haute fidélité des couleurs qui frôle la perfection, sachant que Xiaomi vous autorise plusieurs réglages manuels.

La directivité est bonne, mais nous avons vu mieux lors de notre premier atterrissage. Avec un angle de vision de 30%, l’écran perd 30% de sa luminosité. En revanche, le Redmi Note 11 est plutôt efficace au-delà, puisque lorsque cet angle passe à 45%, la perte reste inférieure à 60% (précisément 58%).

Performances et rapidité

Un smartphone qui effectue toutes sortes de tâches le plus rapidement possible obtiendra un 10/10

Complexe d’utilisation des performances

Performances d’utilisation extrêmes

Cette nouvelle version est basée sur le processeur Qualcomm Snapdragon 680. Par rapport à la génération précédente Snapdragon 678, cette puce ne mise pas sur une grosse évolution en termes de puissance, mais plutôt sur une plus grande efficacité énergétique grâce à sa finesse de gravure – seulement 6 Nm (11 Nm pour le 678). En clair, ce processeur devrait moins chauffer et consommer moins d’énergie.

Accompagné de 4 Go de RAM, il offre à ce smartphone une réactivité correcte, mais sans plus. Si la plupart des tâches s’accomplissent plutôt sereinement, il y a parfois des ralentissements, des microlatences… En photographie, le passage du grand-angle à l’ultra-grand-angle n’est pas instantané, pour ne donner qu’un exemple. Il faut aussi oublier les jeux 3D les plus exigeants. Soumis à nos tests habituels réalisés dans notre Lab, le Redmi Note 11 s’en sort finalement plutôt bien. Les tâches les plus simples s’accomplissent sans difficulté et le smartphone conserve un bon niveau de performances face à une utilisation moyenne. Il marque alors le pas, mais l’image est plutôt alléchante pour un smartphone de ce prix.

L’image

Le smartphone de Xiaomi embarque quatre caméras pour finalement former un ensemble assez similaire à celui de la génération précédente. Le capteur principal évolue, passant de 48 à 50 mégapixels. Il est associé à un grand-angle (équivalent à un film 26 mm) f/1.8. Vient ensuite un ultra grand-angle de 8 mégapixels offrant un angle de vision de 118° avec une ouverture de f/2.2. Comme souvent dans cette gamme de prix, les deux derniers appareils photo ont un rôle secondaire, puisqu’il s’agit d’un module macro et d’un module mesurant la profondeur de champ, tous deux utilisant un capteur de 2 mégapixels.

Xiaomi Redmi Note 11
Quatre caméras parfaitement intégrées.©L’Éclaireur Fnac

Sans surprise, le grand-angle déploie le processus de pixel binning pour finalement produire des photos de 12,5 mégapixels. Les clichés nous sont apparus réussis, avec un autofocus efficace assurant un excellent piqué, du moins pour les scènes sans mouvement. Sinon, l’image peut vite se ternir, car de manière générale l’application Appareil photo du smartphone n’est pas vraiment réactive. Il est parfois impossible d’enchaîner les photos, car, inexplicablement, le Redmi Note 11 retrouve régulièrement un regain d’énergie.

Xiaomi Redmi Note 11
©L’Éclaireur Fnac
Xiaomi Redmi Note 11
©L’Éclaireur Fnac

Le rendu des couleurs est plutôt naturel, peut-être fade pour les amateurs de couleurs boostées. L’intervention de l’IA est généralement très discrète. Notons enfin une netteté satisfaisante, mais aussi une légère tendance à la sous-exposition.

Xiaomi Redmi Note 11
L’ultra grand-angle du Xiaomi Redmi Note 11 est correct, sauf la nuit.©L’Éclaireur Fnac

Au vu de son prix, ce smartphone est plutôt convaincant la nuit. De jour, l’ultra grand-angle permet de réaliser des clichés satisfaisants avec des détails et de belles couleurs. En revanche, l’histoire est totalement différente la nuit où cette caméra avoue très vite ses limites.

Xiaomi Redmi Note 11
Malgré son petit prix, ce smartphone est capable de prendre des photos intéressantes.©L’Éclaireur Fnac

La caméra frontale de 13 mégapixels devrait satisfaire la plupart des amateurs de selfie. Seul reproche, quelques difficultés à gérer le contre-jour et des couleurs plutôt fades.

Communication

Communication

Cette note indique la capacité du smartphone à émettre et à recevoir quelles que soient les conditions (sur les réseaux 2G, 3g et 4G)

Compatibilité Wi-Fi

un, b, g, n, ac.

Voici peut-être la dernière génération à se passer de la 5G. Il faut se contenter d’un modem Qualcomm X11 4G donné pour un débit maximum théorique de 390 Mbps en download et 150 Mbps en upload. On retrouve ensuite le Bluetooth 802.11ac et le Bluetooth 5.1, sans oublier le NFC.

Nous avons bien entendu soumis le Xiaomi Redmi Note 11 à notre protocole de test. Ce smartphone se comporte généralement très bien face aux réseaux mobiles. On note cependant des performances légèrement inférieures en 4G, notamment pour la bande de fréquence 8, un classique. Le wifi est correct, tout comme le Bluetooth. Ceci complète un chapitre de communication plutôt solide.

Qualité audio

Puissance maximale du haut-parleur

72 dB

Le Xiaomi Redmi Note 11 intègre deux haut-parleurs que nous avons trouvé assez puissants. Un sentiment confirmé par nos mesures radio, qui ont établi la puissance maximale à 72 dB, pas mal du tout pour un mobile abordable. La courbe est plutôt intéressante : elle conserve un bon comportement dans les basses fréquences.

Autonomie

Durée d’autonomie

12:16:30

Avec sa grosse batterie de 5 000 mAh et sa mécanique dont la frugalité est mise en avant par Qualcomm, on s’attendait forcément à une autonomie solide. Et c’est bien le cas, puisque dans le cadre d’une utilisation classique (pour un mobile de ce prix), nous avons pu atteindre deux jours d’utilisation sans recharge. Notre test d’autonomie très exigeant indique 12h16, presque une heure de plus que le Redmi Note 11 Pro testé l’an dernier.

La recharge est plutôt rapide grâce à l’utilisation d’un bloc secteur de 33 W qui ne nécessite qu’une heure pour une charge complète selon Xiaomi, et 78 minutes selon nos mesures.

Général

Mémoire occupée

29.2 Aller

Fente pour carte mémoire

micro SD

Leave a Reply

Your email address will not be published.