Le destin tragique d’Anthony Martial

Quelle est la prochaine après cette annonce

Anthony Martial, passé maître dans l’art de l’inconstance

12 septembre 2015. Derby d’Angleterre. Manchester United contre Liverpool. Pour sa première apparition avec les Red Devils, Anthony Martial a inscrit un but d’anthologie. Une action qui résume toute la classe et le talent du natif de l’Essonne. Mais cela laisse un sentiment amer car ses éclairs de génie se font de plus en plus rares. En 2021, son entraîneur Ole Gunnaar Soljasker fait une déclaration qui résume assez bien la carrière du Français. “La forme est parfois temporaire mais la classe est permanente et le gamin a la classe”. Oui, c’est indéniable que son talent est pur, mais sa carrière a été rythmée par l’inconstance, avec des hauts, mais aussi et surtout des bas. La faute à des blessures à répétition et à des frasques extra-sportives qui l’ont éloigné du ballon rond. Durant ses 7 années à Manchester United, Anthony Martial a connu de nombreux entraîneurs. Avec José Mourinho, le courant n’est jamais vraiment passé. C’est sous Ole Gunnar Solskjær, lors de la saison 2019-2020, qu’il a connu sa meilleure saison. 23 buts et 12 passes décisives toutes compétitions confondues. Ce qui lui a valu le titre de joueur de la saison par vote de ses coéquipiers.

Une aventure en dents de scie avec les Bleus

Si Anthony Martial compte aujourd’hui 30 sélections avec l’équipe de France, le natif de Massy n’a jamais été considéré comme un titulaire indiscutable. Il avait de nombreuses poches d’air. Alors que sa dernière sélection avec les Bleus remontait à mars 2018, l’intéressé a retrouvé les Bleus en septembre 2020. L’espoir de disputer l’Euro 2020, reporté en raison de la pandémie provoquée par le coronavirus, refait aussitôt surface. Malheureusement, Anthony Martial est rattrapé par ses démons du passé : les blessures. Le 28 mars 2021, la France a affronté le Kazakhstan lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Touché au genou gauche, il n’a pas terminé le match. Le verdict tombe : il souffre d’une déchirure des ligaments du genou gauche qui le prive de l’Euro. Son profil atypique lui permet néanmoins de garder du crédit aux yeux de Didier Deschamps qui n’hésite pas à faire appel à lui lorsque ce dernier est en forme… C’est pour cette raison et avec l’objectif de disputer la Coupe du monde 2022 au Qatar. qu’il décide de faire un choix fort pour sa carrière.

Nouvel échec au Sevilla FC

Barré par une forte concurrence à Manchester United avec les arrivées de Cristiano Ronaldo et Jadon Sancho, le joueur de 26 ans a choisi de quitter les Diables rouges à l’hiver 2022. Direction le Séville FC sous la forme d’un prêt sans option d’achat. . Une véritable bouffée d’oxygène pour le joueur de 26 ans qui confiait ne plus prendre de plaisir à Manchester United. En Andalousie, il a fait des débuts encourageants sous Julen Lopetegui. Une passe décisive face à Elche en championnat et son premier but sous ses nouvelles couleurs face au Dynamo Zagreb en Ligue Europa. Puis, une autre poche d’air. Au total, 8 matchs joués et une certaine contribution. Son statut précaire, qui le condamne presque automatiquement à un retour du côté des pensionnaires d’Old Trafford, ne joue pas en sa faveur. Quoi qu’il en soit, les supporters sévillans ne semblent pas convaincus par ce joueur qui n’a pas hésité à le siffler. S’il reste encore une poignée de matches à l’intéressé pour renverser l’opinion, la tendance est au retour à Manchester United l’été prochain. On rappelle qu’il est lié aux Diables Rouges jusqu’en 2024. Si Anthony Martial n’a que 26 ans, son futur choix sera décisif pour la suite de sa carrière.

Regardez la vidéo ci-dessus pour découvrir l’histoire tragique du prodige français.

Leave a Reply

Your email address will not be published.