Les témoignages de massacre à Boutcha et Borodianka se multiplient, la Russie dénonce une “mise en scène” mais n’apporte pas de preuves

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
30
La situation sur la carte
Agrandir

Le contexte

Live animé par Jacky Goldberg

  • Le retrait de l’armée russe de la région de Kiev révèle une Ukraine dévastée et des scènes de désolation. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a visité la ville de Bouchaou plusieurs dizaines de corps de civils ont été retrouvés après le retrait des troupes russes. Y sont dénoncés “crimes de guerre” sera “reconnu comme génocide”. Selon le procureur général d’Ukraine, les corps sans vie de 410 civils ont été retrouvés dans ces territoires de la région de Kiev, mais la Russie continue de rejeter “catégoriquement” Tous les frais. La situation à Borodianka (60 km à l’ouest de Kiev) serait, selon elle, encore pire « en termes de victimes. Dans le village de Motyjynont été retrouvés lundi les corps de la maire du village, celui de son mari, de leur fils et de deux autres hommes.
  • Dix civils ont été tués et au moins 46 autres ont été blessés dans le bombardement de Mykolaïvdans le sud de l’Ukraine, a annoncé lundi son maire, Oleksandr Senkevich.
  • Les États-Unis, le Canada et l’Union européenne, après avoir fermement condamné ces abus, ont annoncé vouloir renforcer les sanctions contre la Russie. L’UE discute “urgence” de nouvelles sanctions contre Moscou, réclamées notamment par la France et l’Allemagne. Les États-Unis essaieront d’obtenir le ” suspension “ de Russie auprès du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, a également annoncé lundi l’ambassadeur américain auprès de l’ONU. L’État allemand prendra la contrôle temporaire de la filiale allemande du géant russe Gazpromà cause de son “importance pour l’approvisionnement” dans l’énergie de l’Allemagne.
  • Sur le terrain, la situation est “tendu” dans tous les partie du Donbass sous contrôle ukrainien, à l’estoù les autorités s’attendent à une “aggravation de la situation”. “L’ennemi bombarde partout”a déclaré le gouverneur de l’administration militaire de la région de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, exhortant la population civile à « quitter les lieux ».
  • La ville portuaire assiégée de Marioupoldans le sud-est du pays, est détruit “90 %” et “40% de ses infrastructures” sont “irrécupérable”a également annoncé lundi le maire de la ville, Vadym Boïtchenko.
  • Plus que 4,2 millions d’Ukrainiens ont fui leur pays depuis l’invasion ordonnée par le président russe Vladimir Poutine le 24 février, selon les chiffres du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Le HCR a enregistré lundi exactement 4 215 047 réfugiés ukrainiens. Ce sont 38 646 de plus que lors du score précédent dimanche. L’Europe n’avait pas connu un tel afflux de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale.

Retrouvez tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Reportage. Les rescapés de Marioupol racontent un mois sous l’enfer des bombes

Récit. Tour de France des initiatives en faveur des réfugiés ukrainiens

Factuel. Guerre d’usure et conquête de tout le Donbass, axes de la nouvelle stratégie russe en Ukraine

Maintenance. “En Russie, les crises ne sont pas l’exception, elles sont la règle”

Chronique. “Il n’est pas possible de laisser l’Ukraine ronger son frein dans l’antichambre de l’Union européenne pendant quinze ans”

Tribune. « Pourquoi avons-nous si peur de Poutine, au lieu de faire peur à cet homme qui ne respecte que l’équilibre des forces ? »

Tu peux trouver notre direct d’hier sur ce lien

« Pourquoi ma question n’est-elle pas publiée ? » : comment “Le Monde” gère les contributions dans les suivis en direct

Leave a Reply

Your email address will not be published.