Lyon bat Angers grâce à Tetê et se reprend devant West Ham

Après le traditionnel multiplex de 15 heures, l’Olympique Lyonnais accueillait Angers SCO au Groupama Stadium ce dimanche après-midi dans le cadre de la 30e journée de Ligue 1. Après une qualification pour les quarts de finale de la Ligue Europa et un match nul et vierge concédé à Reims avant la trêve , les Gones ont eu l’occasion de se rapprocher des places européennes, à neuf points du cinquième Niçois. Pour cela, il fallait chercher la victoire contre des scoistes relancés après leur succès face à Brest, précédé de sept défaites de rang. L’entraîneur angevin Gérald Baticle a donc aligné le même onze établi en Bretagne avec Boufal en compagnie de Bahoken en attaque. De l’autre côté, Peter Bosz a fait confiance à Jérôme Boateng, de retour de blessure, aux côtés de Castello Lukeba, tandis que Thiago Mendes a trouvé sa place au milieu de terrain.

Quelle est la prochaine après cette annonce

Dans une première période rythmée, les Lyonnais se sont montrés volontaires et étouffants dans le camp adverse, dépassant les 80% de possession de balle durant le premier quart d’heure. Si Malo Gusto aurait pu surprendre Anthony Mandrea d’une reprise de volée surprenante (23e), Tanguy Ndombele a finalement trouvé la faille dans l’axe de la défense sur une passe en première intention à Moussa Dembélé, à qui il n’a pas été demandé de tirer sur le portier angevin et de débloquer le marque pour les siens (1-0, 26e). Mais après l’ouverture du score, l’OL a offert de l’espace aux Noirs et Blancs, qui n’ont pas hésité à passer vite sur les ailes en contre-attaque. Sur un centre de Sofiane Boufal dans la surface, Mathias Pereira Lage a vu sa reprise quasi acrobatique trouver le poteau gauche d’Anthony Lopes, qui a bien déployé quelques secondes plus tard face à Stéphane Bahoken (35e).

Un festival en seconde période

Si Gérald Baticle avait écopé d’un carton rouge à la mi-temps pour avoir protesté contre l’absence de penalty sur l’intervention limite de Malo Gusto sur Boufal, l’entraîneur angevin a assisté à une bien meilleure prestation de ses joueurs au retour des vestiaires. La preuve en a été l’égalisation de Pereira Lage, profitant de la passivité de l’opposition sur le centre de Souleymane Doumbia pour pousser le ballon dans les filets de Lopes. Et dans la foulée, Lucas Paqueta lance Dembélé d’une belle talonnade pour permettre au numéro 9 d’inscrire son 12e but et son deuxième doublé de la saison en championnat (2-1, 52e). Romain Faivre a même eu l’occasion de faire le break si Mandrea ne s’était pas couché à temps sur sa frappe rase (58e). Angers en profitait alors pour égaliser une deuxième fois grâce à son international marocain Boufal, qui contrôlait au deuxième poteau le centre de Thomas Mangani avant de remporter son duel face au gardien portugais (2-2, 59e).

Derrière, les Rhodaniens ont remis autant d’intensité qu’en début de rencontre pour chercher la victoire face à leur public. Peter Bosz a également apporté du sang neuf sur le terrain, avec les entrées de Tino Kadewere et de la recrue brésilienne Tetê, arrivée à Lyon en provenance du Shakhtar Donetsk. Et c’est le néo-Gone qui a donné l’avantage au score à sa nouvelle formation d’une roulade parfaite pour tromper la vigilance de Mandrea (80e). A l’issue du match où les deux entraîneurs ont tenté de faire entrer des joueurs frais pour tenir ce résultat ou revenir au score, M. Wattelier a envoyé les 22 joueurs aux vestiaires, synonyme de victoire de l’Olympique Lyonnais (3-2) . Un succès qui permet aux locaux de revenir à deux points de la sixième place et de se relancer dans une éventuelle course à l’Europe. Angers retombe dans ses pièges et concède un huitième revers lors de ses neuf derniers matches, le reléguant à la 14e place du classement, à seulement quatre points des équipes qui luttent pour le maintien (Lorient et Clermont).

Leave a Reply

Your email address will not be published.