Pourquoi l’émission est diffusée près d’un an après son tournage

Il a fallu prendre notre mal en patience mais cette fois, ça y est, on verra enfin la banane, le cochon et la tigresse à l’honneur. Ce vendredi, Masque Chanteur fait son retour sur TF1 avec le même jury que l’édition précédente, et toujours Camille Combal comme maître de cérémonie. Les fans du programme s’impatientaient depuis plusieurs mois et pour cause : le tournage de la troisième saison avait débuté en juin dernier, il y a exactement neuf mois.

Si les enquêteurs ont presque tous pris une année supplémentaire depuis l’enregistrement de l’émission, c’est que la chaîne ne savait pas encore à quoi ressemblerait son retour à l’époque en raison de la Covid-19. “Il y avait encore beaucoup d’incertitude sur Danse avec les stars », précise Rémi Faure, directeur des programmes flux du groupe TF1. Le spectacle de danse ayant pu se dérouler sans encombre, il fallait alors faire des choix.

« Nous avons eu beaucoup de grosses animations à la rentrée donc nous avons gardé cette saison, que nous pensions très réussie, pour une autre période afin de ne pas avoir tous les grands événements en même temps », ajoute-t-il, citant les dix années de La voixles vingt ans de Koh Lanta et les trois primes consacrées à Académie des étoiles.

“Les enquêteurs tombaient parfois d’en haut”

Qui dit nouvelle édition dit nouveautés. Indigné les costumes des douze célébrités – qui évoluera au fil des semaines pour certains – la production a choisi “de pousser un peu plus loin les curseurs de l’enquête et de donner plus d’armes aux enquêteurs et aux téléspectateurs”, assure Anthony Meunier, le directeur général d’Hervé Hubert Productions. Il faudra donc garder l’œil ouvert lors des représentations puisque la mise en scène, les danseurs et les accessoires peuvent vous mettre sur la piste du nom de la personnalité.

N’oubliez pas d’ouvrir grand vos oreilles car pour la première fois, on entendra les stars parler de leur vraie voix sur le plateau. Mais attention, ils ne pourront prononcer qu’un seul mot choisi par les membres du jury. “Assez vite, ils sont passés “inconstitutionnellement” à la parole la plus longue”, sourit Rémi Faure.

Comme cela fait trois ans que Kev AdamsAlessandra Sublet, Jarry et Anggun devinent qui se cache sous les costumes de Masque Chanteur, ils ont dû être mis en difficulté. A l’arrivée des personnages, les enquêteurs notent le nom de la personne qu’ils pensent avoir reconnue dans une enveloppe. Ce n’est que lorsque chacune des célébrités sera éliminée que les points seront comptés afin de savoir lequel des quatre membres du jury (ou Camille Combal qui se prête aussi au jeu) aura eu la meilleure intuition de départ. « Ils ont eu des preuves à plusieurs reprises, note Anthony Meunier. Ils étaient sûrs d’eux-mêmes de mettre les deux mains pour couper et ils tombaient parfois d’en haut. »

Pas de candidat à la présidentielle sous les costumes

Ils cumulent plus de 100 millions de téléspectateurs, remportent plusieurs prix, se battent en finale… et tous se retrouvent sur la scène de Masque Chanteur. S’il est impossible de savoir qui se cache derrière les déguisements, il est tout aussi difficile d’extraire des informations de la chaîne. “On a des profils qui viennent d’horizons un peu inattendus”, glisse simplement le directeur des programmes stream du groupe TF1.

Des horizons un peu inattendus comme la sphère politique par exemple ? “On n’est pas forcément pour le mélange des genres et avoir des hommes politiques en place sous le costume, ce n’est a priori pas quelque chose qu’on fait”, répond Rémi Faure. Avec les équipes de production qui s’arrachent actuellement les cheveux sur les blagues politiques à conserver dans le montage en raison d’un temps d’antenne égal, nous pouvons être à peu près sûrs que nous ne verrons pas l’un des candidats. à l’élection présidentielle en tant que cosmonaute ou caméléon.

Leave a Reply

Your email address will not be published.