Test Stihl RE 130 Plus : un nettoyeur haute pression bien pensé et efficace

Avec 20,3 kg sur la balance, le Stihl RE 130 Plus fait partie des poids lourds de sa catégorie. Sa carrure imposante est bordée de finitions très sérieuses. Le plastique est très présent, mais ce sont des plastiques qui semblent parfaitement robustes.

Les roues sont suffisamment grandes pour que déplacer le RE 130 Plus ne soit pas une épreuve. Ils permettent de franchir de petites marches sans trop de difficulté. Le manche télescopique monte suffisamment haut pour qu’un utilisateur de 1,75 m n’ait pas à trop se cambrer pour tracter la machine. Le verrouillage de la poignée permet également de pousser le nettoyeur devant vous. Le raccordement de l’arrivée d’eau et la sortie du tuyau se font par l’avant. Les différents tuyaux n’interfèrent donc pas avec le mouvement.

Plus de 20 kg n’incitent pas à porter le RE 130 Plus sur de longues distances. Néanmoins, une poignée en aluminium placée au pied de l’aspirateur facilite la prise en main ; il ne reste plus qu’à faire travailler les muscles. Ce poids a un avantage, il rend le nettoyant Stihl particulièrement stable. Une fois positionné, il ne bouge plus, malgré la position haute de la sortie du tuyau. Même en tirant un peu fort sur ce dernier, le RE 130 Plus ne bascule pas.

Là où Kärcher se démarque avec ses poignées sophistiquées voire connectées pour les modèles Smart Control, le RE 130 Plus se contente du minimum. Il y a simplement un loquet pour verrouiller la poignée, évitant ainsi les utilisations accidentelles, notamment lors du déplacement de l’aspirateur. Simple, certes, le manche affiche tout de même de très bonnes finitions et une apparente robustesse. Dommage toutefois qu’aucun réglage de puissance ne soit proposé directement sur le manche, ce qui est très pratique sur Contrôle de puissance K5 et K7 Smart Control de Kärcher.

La lance se fixe tout simplement sur le manche qui lui-même se fixe facilement sur le tuyau haute pression. Au bout de la lance, Stihl propose de fixer soit une buse à jet plat, soit une buse à jet rotatif. Le premier permet de régler la pression de sortie en le tournant, le second ne propose aucun réglage. Quoi qu’il en soit, le réglage de la puissance de la buse est assez pénible par rapport à l’aspect pratique des lances Vario concurrentes de Kärcher.

Alors que la plupart des nettoyeurs haute pression de catégorie équivalente sont équipés de flexibles de 10 m de long, le Stihl RE 130 Plus se contente de 9 m. Cependant, il faut reconnaître la grande qualité dudit tuyau, qui se tord très peu et se déroule ou s’enroule très simplement, ce qui est rarement le cas. L’enrouleur de tuyau est très facile à manipuler, le tuyau est guidé sans aucun problème. Le RE 130 Plus se démarque positivement de ses concurrents avec un rangement astucieux pour le câble d’alimentation et les buses, dissimulé derrière un capot. Un emplacement est également prévu pour poser la lance lorsqu’elle n’est pas utilisée. Lorsque tous les éléments sont rangés, rien ne dépasse.

Enfin, Stihl propose un accessoire pratique pour laver les véhicules : le pulvérisateur de détergent. Ce dernier offre une capacité limitée, mais il se range facilement au dos de l’appareil.

Comme presque toujours sur le marché des nettoyeurs haute pression, Stihl communique une pression maximale de 170 bars qui n’est pas celle dont on peut vraiment profiter. La “vraie” pression, en sortie de pistolet, est appelée pression de service et s’établit ici à 135 bars. Une différence d’environ 20% qui est dans la moyenne. Cependant, une telle pression maximale garantit de couvrir la grande majorité des usages que pourrait avoir un individu.

Nous avons mesuré la largeur effective à laquelle le jet est capable de récurer une surface dure. Le jet plat peut mieux fonctionner sur 10 cm de large, tandis que la buse rotative est beaucoup plus efficace et peut couvrir efficacement des bandes de 17 cm de large. Ce dernier fait aussi bien que celui de notre référence actuelle, le Kärcher K7.

Sur notre surface de test de 2 m², le Stihl RE 130 Plus a mis 2 min 16 sec pour éliminer complètement la saleté grâce à son jet plat. Le Kärcher K7 n’a mis que 1 min 45 s pour arriver au même résultat. Avec sa buse rotative, le RE 130 Plus réduit l’écart et ramène le temps à 1 min 46 s pour la même surface, contre 1 min 30 s pour son compatriote. La consommation d’eau pour l’exercice est de 18 l et 25,2 l, soit des débits de 334 et 370 l/h inférieurs à ceux du K7 Premium Smart Control (500 l/h).

Stihl n’a pas choisi de refroidir activement le moteur de son nettoyeur haute pression. Un refroidissement que l’on retrouve sur les K5 et K7 et qui garantit des sessions d’utilisation plus longues sans surchauffe du moteur à induction. La RE 130 Plus, quant à elle, bénéficie d’une tête de pompe en aluminium, tout comme les modèles de ses concurrentes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.