Trois Palestiniens du Jihad islamique tués dans une opération israélienne en Cisjordanie

Publié le :

Les forces de sécurité israéliennes ont abattu samedi trois Palestiniens armés en Cisjordanie, a annoncé la police israélienne. Cet incident fait suite à plusieurs attaques meurtrières récentes en Israël.

Les forces israéliennes ont tué samedi 2 avril trois membres du mouvement Jihad Islamique Palestinien lors d’une opération en Cisjordanie dans un contexte d’escalade ces derniers jours au Israël et dans les Territoires palestiniens occupés.

L’opération de l’armée, dans laquelle quatre soldats ont été blessés, a eu lieu le premier jour du Ramadan, le mois de jeûne musulman, dans le Territoires palestiniens.

Des membres d’une unité spéciale antiterroriste israélienne opérant dans la région “ont reçu des informations sur une cellule terroriste se dirigeant vers une attaque et ont tenté d’arrêter la voiture” dans laquelle les trois Palestiniens voyageaient entre Jénine et Tulkarem, a indiqué la police israélienne dans un communiqué.

Les militants ont alors ouvert le feu et les soldats ont riposté. Les trois Palestiniens ont été tués et quatre militaires ont été blessés, selon la même source.

Le mouvement armé Jihad islamique, basé dans l’enclave palestinienne de Gaza sous blocus israélien, a confirmé la mort de ses trois combattants.

“Nous pleurons la mort de nos trois héros”, a déclaré la branche armée du Jihad islamique, ajoutant que deux d’entre eux venaient de Jénine et un de Tulkarem, en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par l’armée israélienne depuis 1967.

“La politique d’assassinat menée par l’ennemi en Cisjordanie occupée et à Jérusalem ne lui assurera pas la soi-disant sécurité (…)”, a indiqué de son côté le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir à Gaza.

Série d’attaques

Ces derniers jours, des violences meurtrières ont éclaté en Cisjordanie et en Israël.

Vendredi, un Palestinien a été tué par les forces israéliennes à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, lors d’une manifestation contre la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens occupés. L’armée a évoqué une “émeute” au cours de laquelle “un suspect a tiré un cocktail Molotov sur des soldats, mettant leur vie en danger”.

Le même jour, le Croissant-Rouge palestinien a déclaré avoir soigné 70 Palestiniens blessés lors d’affrontements avec l’armée israélienne dans la région de Naplouse, au nord de la Cisjordanie.

Jeudi, deux Palestiniens ont été tués lors d’une opération de l’armée israélienne à Jénine (nord). Il visait, selon l’armée, à arrêter des « suspects » liés à une attaque anti-israélienne menée près de Tel-Aviv mardi par un Palestinien qui a tué cinq personnes. L’agresseur a été abattu.

Un autre Palestinien a été tué jeudi après avoir poignardé un passager dans un bus en Cisjordanie.

Depuis le 22 mars, 11 personnes ont été tuées dans attentats anti-israéliensdont certains ont été perpétrés par des assaillants liés au Groupe jihadiste État islamique (EI).

L’armée israélienne a depuis déployé des renforts en Cisjordanie et multiplié les arrestations, notamment de membres de la famille de l’assaillant palestinien à Tel-Aviv.

“Nous continuerons d’agir par tous les moyens possibles pour arrêter les attaques. C’est notre mission”, a déclaré vendredi le chef d’état-major israélien Aviv Kohavi lors d’un déplacement en Cisjordanie.

Egalement de Cisjordanie où il a rencontré des responsables militaires vendredi, le ministre de la Défense Benny Gantz a déclaré que les forces israéliennes continueraient à « procéder à des arrestations et à des opérations de défense et d’attaque, et nous mettrons la main sur ceux qui cherchent à nuire aux citoyens d’Israël ». “.

Environ 475 000 Israéliens vivent en Cisjordanie dans des colonies jugées illégales au regard du droit international. Plus de 2,8 millions de Palestiniens vivent également sur ce territoire.

Avec l’AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published.