un lien avec le syndrome de Parsonage-Turner ?

Les vaccins contre le Covid-19 font l’objet d’une surveillance très étroite de leurs effets secondaires. Parmi les effets indésirables les plus étudiés ces derniers mois figure le syndrome de Parsonage-Turner, névralgie amyotrophique de l’épaule. Un récent rapport publié par plusieurs centres régionaux de pharmacovigilance conclut que les données actuelles ne permettent pas d’exclure un lien entre un vaccin contre le Covid-19 et la survenue du syndrome de Parsonage-Turner.

dame âgée avec douleur à l'épaule

Qu’est-ce que le syndrome de Parsonage-Turner ?

Syndrome de Parsonage-Turner, également appelé névralgie amyotrophique de l’épaulese manifeste par des signes cliniques caractéristiques :

  • UN douleur violent et brutal à l’épaule ;
  • Paralysie de l’épaule ;
  • Perte musculaire dans l’épaule et le bras.

Les symptômes peuvent persister plusieurs mois, malgré une prise en charge médicale basée sur un traitement antalgique et une rééducation adaptée. Chez certains patients, des séquelles motrices peuvent persister ou le syndrome peut récidiver. La cause de ce syndrome reste incertaine. Un trouble immunitaire semble être en cause, parfois après l’injection d’un vaccin. Il existe aussi des formes familiales, liées à une mutation génétique.

Syndrome de Parsonage-Turner et vaccination Covid

Depuis leur introduction sur le marché, les vaccins contre Covid-19, dont le vaccin produit par le laboratoire Pfizer, font l’objet d’une surveillance accrue de leurs éventuels effets indésirables. Les rapports de pharmacovigilance se sont multipliés depuis le début de la campagne de vaccination. La publication la plus récente est le vingtième rapport concernant le vaccin distribué par Pfizer. Les données épidémiologiques prises en compte concernent la période du 27 décembre 2020 au 10 février 2022. Durant cette période, les centres régionaux de pharmacovigilance ont identifié 89 176 effets indésirables potentiellement liés au vaccin.

Au total, 43 cas de syndrome de Parsonage-Turner ont été identifiés, sachant que l’infection par le SRAS-CoV2 peut également provoquer ce syndrome. Parmi ces 43 cas, 18 n’étaient pas liés à la vaccination contre le Covid-19. Ce nombre de cas, bien que faible, attire l’attention des épidémiologistes. Il fait donc l’objet d’un suivi spécifique.

Un lien qui reste à démontrer

Selon les dernières données de pharmacovigilance, le lien entre le syndrome de Parsonage-Turner et le vaccin Covid-19 est possible. Trois arguments militent en faveur d’un lien potentiel :

  • Le syndrome de Parsonage-Turner a déjà été décrit à la suite de schémas vaccinaux contre d’autres maladies. En effet, entre 10 et 15 % des cas sont liés à la vaccination ;
  • Le nombre de cas observés dans les enquêtes de pharmacovigilance constitue un signal potentiel. La fréquence des cas est supérieure à celle observée dans la population générale, car le syndrome de Parsonage-Turner est une pathologie rare ;
  • Des cas similaires ont été observés avec d’autres vaccins Covid-19.

La vaccination contre le Covid-19 pourrait avoir pour effet secondaire la survenue du syndrome de Parsonage-Turner. Cependant, le lien de causalité reste à démontrer formellement. Ce risque, une fois démontré, serait faible, mais nécessiterait une vigilance particulière de la part des professionnels de santé, dans les jours suivant la vaccination.

Estelle B., docteur en pharmacie

Sources

– Syndrome de Parsonage et Turner (névralgie amyotrophique). em-consulte.com. Consulté le 11 avril 2022.

Leave a Reply

Your email address will not be published.